COMME UNE ÉVOLUTION DU MONDE DE LA BEAUTÉ

Ce mardi 6 mars, nous étions invitées par Beauté-Test pour découvrir le palmarès des BTAwards : la récompense décernée uniquement par les votes des membres de la communauté, un prix du public par excellence !

Nous étions déjà très contentes de venir, surtout que le lieu était superbe (à noter pour une prochaine soirée… 😉 ) alors quand nous avons su qu’il y avait une conférence du bureau d’études Nelly Rodi sur les évolutions du monde de la beauté, nous n’avions plus le choix !

 

Retour sur toutes ces découvertes cosmétiques.

 

Depuis quelques années, le monde de la beauté a considérablement évolué : alors que des grands groupes avaient l’habitude de dicter le chemin, aujourd’hui, les consommateurs reprennent la tête du mouvement. Et leur façon de vivre la beauté s’en ressent : ils deviennent les acteurs de leur rituel, ils décident de leur armoire de salle de bains – autant qu’ils décident de leur look et de leur dressing.

Au sein des directions marketing, on doit donc prendre en compte ce changement de direction : quand, auparavant, on proposait des soins au consommateur en lui expliquant ce qui était le mieux pour sa peau, aujourd’hui, on écoute ses envies, on s’adapte à ses desiderata et on entre dans son rang.

Les réseaux sociaux et cette facilité de communiquer – qui rend toutes les relations horizontales – propre aux Générations Y & Z ont aussi permis ce mouvement. Il est tellement facile désormais de dialoguer avec une marque que la “hiérarchie” ou tout du moins, la distance, les coulisses, n’existent plus.

L’implication marketing la plus forte : on ne veut plus de promesses, on veut des preuves !

Les maîtres-mots : légitimité – sincérité – proximité.

Ces tendances de fond ont fait naître 2 grandes tendances parmi les marques de cosmétiques.

  • Les marques indépendantes ou “indie brands : hors des carcans des grands groupes, certains osent plus créer, se permettent plus d’audace et prennent le parti de se spécialiser sur un segment particulier, de développer une expertise bien particulière.
  • Les marques “accessibles” voire “low-cost” : cette tendance touche surtout le maquillage et offrent aux beautistas la possibilité de tester sans s’engager. Quand on voit partout la tendance du rouge à lèvres bleu, il est plus facile de passer le cap avec un petit prix (surtout pour se rendre compte que c’est toujours plus facile à assumer quand on s’appelle Rihanna…).

Cette prise de conscience par le consommateur de beauté a fait naître de nouvelles attentes :

1 / Nouvelle Écoute.

Le mouvement est d’une telle force, le renversement des “pouvoirs” est tel que les marques n’ont d’autre choix que d’être en empathie avec leur clientèle (à condition que ce soit sincère évidemment) et de prouver leurs résultats.

Cela passe par plusieurs aspects :

  • Les marques sont incarnées par leurs fondateurs, leurs directeurs artistiques : on humanise le concept et on se rend accessible (Dany Sanz pour Make Up For Ever)
  • Le retail change de forme : on sort des rayons habituels et on crée des appartements, pour que le client se sente “comme à la maison” (Romain Colors)
  • Le sur-mesure : après la phase de la personnalisation, on propose aujourd’hui des soins uniques, qui prennent en compte tous les paramètres du client (Biogénie et son rituel de soins Interface)

On part du besoin pour aller vers le produit.

2 / Singularité.

La forme unique de beauté a disparu, les beautés sont plurielles et elles sont toutes célébrées. On le voit très clairement avec les #bodypositivity, #acnepositivity… On sort des stéréotypes de la fille à qui on cherche toutes à ressembler 2 mois avant le maillot de bain et on assume le mieux possible ce qui fait notre différence, notre force. (Si, si, allez-y, on ne juge pas ! Ou alors, ce n’est que par jalousie, mais ça c’est autre chose… 🙂 )

On supprime les tabous pour que la beauté englobe toute notre salle de bain (Merci Plim de nous permettre d’assortir nos serviettes hygiéniques à nos dessous !) et la salle de bain de tout le monde (Boucles d’Ebène aide les cheveux frisés, crépus, métissés, bouclés à trouver le soin qui leur convient vraiment).

Votre marque, toujours à condition que ce soit légitime et sincère, peut s’engager dans des luttes sociales, environnementales ou même politiques. Les générations Y & Z ont toujours vécu dans ce monde en crise(s), elles trouvent donc normal de transposer leurs engagements et leurs valeurs dans leur consommation, et ce jusque devant le miroir de la salle de bains.

3 / Apprentissage.

Votre marque est unique, vous avez un savoir-faire, un savoir-être, une légitimité : partagez-la ! Plus on donne, plus on reçoit. Et si ce mantra digne d’un gâteau chinois vous fait doucement sourire, pensez à L’Oréal Paris (rien que ça !) qui a créé une école pour devenir Youtubeuse beauté

Les façons de donner sont multiples : amusez-vous !

Newsletters, éditos, vidéos savoir-faire, tutos, applications,… tout est bon pour diffuser son savoir. Attention, on ne vous demande pas de donner les formules de vos soins et d’en divulguer tous les secrets de fabrication, juste d’en montrer assez pour prouver votre bonne foi. C’est le moment d’étaler sa science !

4 / Honnêteté.

C’est le mot-phare. La transparence est partout et cela doit aussi s’adapter aux cosmétiques. Les formules sont courtes, traçables, les ingrédients sont valorisés, les packagings adoptent un style épuré.

On opte aussi pour le naturel, l’ami de la peau et de la planète (qui a dit “du petit-déjeuner ???) et le marketing “ancienne génération” (aka on mise tout sur la marque) disparaît au profit du marketing centré sur le consommateur. Un exemple : la marque Luxury Lipsticks, fondée par une entreprise spécialisée en fabrication à façon qui a voulu proposer ses produits au prix juste, sans les marges que pouvaient appliquer ses clients.

5 / Holistique.

On avait tendance à considérer la beauté comme un monde superficiel alors que depuis des millénaires, elle permet à des femmes et des hommes de se sentir plus confiants, mieux dans leur peau, parés à affronter le monde extérieur. Aujourd’hui, on a de plus en plus tendance à comprendre la beauté dans son ensemble et cela passe aussi par le bien-être. En s’accordant des moments à soi, en s’occupant de son corps, en se faisant plaisir, on a tendance à sourire plus naturellement et c’est le meilleur soin qui existe.

La santé, l’alimentation, le sport, l’épanouissement sont des valeurs qui peuvent se retrouver dans une marque qui miserait sur le style de vie. Et pourquoi pas créer des soins en adéquation avec ces moments ? C’est l’exemple de l’ »active beauty« .

Les marques de beauté ont toujours dû s’adapter au consommateur, elles ont toujours été pensées pour lui plaire. La nouveauté : c’est le consommateur qui est à l’origine de la création et plus l’inverse. On lui plait en répondant à ses attentes, pas en en créant de nouvelles. Et, ses attentes, venues du monde extérieur, prennent de plus en plus de place dans le rituel de beauté.

Ces nouvelles approches, nous, RP, devons aussi les prendre en compte dans la façon dont nous diffusons les messages de vos marques. C’est notre rôle de vous prévenir quand un message est revendicateur à mauvais escient, c’est à nous de vous avertir quand un aspect positif de votre marque n’est pas assez mis en avant.

 

Si on ne devait retenir qu’une leçon : écoutez vos clients, ils ont des choses à dire !

0

COMME UN 8 MARS : UNE ODE À LA FÉMINITÉ, UN MERCI !

8 Mars, journée de la femme.

Chaque année depuis 1977, elle revient avec son lot de fervents défenseurs, de celles et ceux qui disent qu’une journée par an, ça ne suffit pas, et de celles et ceux qui s’en fichent. Malgré tout, cette année, elle a une tonalité un peu différente. #Metoo et l’affaire Weinstein ont teinté cette journée d’une envie de prendre la parole, de s’exprimer haut et fort. Comme on aime bien parler (ah bon ???), on avait envie nous aussi de coucher quelques mots sur cette journée, en ne voyant que le verre à moitié plein. 2018, année de la bienveillance.

En cette journée d’ode à la féminité, on voulait remercier toutes celles qui nous montrent le chemin, celles qui nous inspirent, celles qui nous motivent, celles qui nous aident… Vous êtes nos modèles, nos mentors, nos mamans, nos soeurs, nos meilleures amies, nos clientes, nos profs de sport… Vous êtes les actrices qui osent se rebeller, les écrivaines qui nous emmènent dans leurs univers en seulement quelques lignes, les journalistes d’investigation qui savent où fouiller pour trouver les informations qui vont amorcer des changements de la société, les femmes politiques qui osent s’imposer…

Vous êtes dans nos livres d’histoire, dans nos répertoires téléphoniques (ou listes de contacts, pour les plus modernes), dans nos journaux, dans nos sacs à main (en livre de poche ou en photo), dans nos fils d’actu… Vous êtes intelligentes, vous êtes drôles (parfois, à votre façon), vous êtes inspirantes, vous êtes (souvent trop) modestes, vous êtes simples, vous êtes fortes, vous êtes belles…

MERCI à vous toutes de nous montrer qu’être une superwoman c’est possible mais pas obligatoire, MERCI à chacune d’entre vous de nous aider à assumer nos défauts mais aussi de mettre la lumière sur nos qualités, MERCI à toi, toi et toi aussi dans le fond, de nous faire comprendre que la solidarité féminine, oui, ça peut exister et qu’on est pas obligée de toutes se critiquer.

Note de service : Attention le paragraphe qui suit ne s’adresse qu’aux mecs bien, aux garçons gentils – ceux qui ont gardé leur cédille – et aux hommes intelligents. Les autres, on vous fait confiance, vous n’êtes certainement de toutes façons pas allés aussi loin dans la lecture de cet article…

Et parce qu’on pense qu’être féministe, c’est vouloir l’égalité de traitement pour tous et pas prôner la domination par les femmes, on souhaitait profiter de ce jour dédié aux femmes pour adresser un petit mot aux hommes. On sait que ces derniers temps n’ont pas été de tout repos pour vous, que beaucoup se sont remis en question, que vous êtes nombreux à ne pas comprendre comment les mecs qu’on a mis sous les feux de la rampe (oui tu as raison, Harvey, rampe maintenant…) peuvent agir de telle façon… Alors, à notre manière, on voulait aussi vous remercier.

Vous, Messieurs, qui nous soutenez dans nos actions, nos efforts, nos entreprises, vous qui nous faites nous sentir fortes quand vous nous regardez avec des yeux admiratifs, vous qui préférez nous écouter plutôt que nous couper la parole, vous qui nous avez transmis vos valeurs et votre force qu’on soit homme, femme ou autre, vous qui êtes là tout simplement : MERCI à vous aussi !

PS : ce post n’est pas sponsorisé par les Bisounours !

Résultat de recherche d'images pour "bisounours"

0

COMME CELUI QUI EST NÉ LE 29 FÉVRIER …

On a tous déjà eu cette hantise (un peu bête en soit) que TOUT LE MONDE OUBLIE notre anniversaire, l’occulte totalement. Et pourtant, même s’il y a des oublis, on a chaque année une ribambelle d’appels et de messages de Bon anniversaire, avec « X bisous pour tes X ans » – ORIGINALITÉ !
Bref, même si, chaque année la veille de notre anniversaire, on a un peu peur, au moins le lendemain, c’est le jour de notre anniversaire et ça personne ne pourra nous l’enlever, sauf si …

… Si on est né le 29 février !

READ MORE

0

COMME UNE SÉLECTION MODE POUR SURVIVRE AU FROID POLAIRE

Eh oui, on pensait tous qu’avec l’arrivée de Mars, on allait peu à peu ranger nos plus grosses doudounes, remettre à leurs places gants et bonnets, repasser doucement aux socquettes dans nos baskets, mettre au placard nos bottes, et même pourquoi pas –soyons fous– oublier nos écharpes…

On vous arrête tout de suite, il va encore falloir patienter, et surtout il va falloir affronter ce vent sibérien et ses températures polaires…

READ MORE

0

COMME UNE JOLIE RENCONTRE À RACONTER : ANNEMARIE BÖRLIND

ZOOM SUR UNE BELLE RENCONTRE …

Début 2015, par le biais d’amis communs, nous rencontrons la marque ANNEMARIE BÖRLIND. Et tombons sous le charme. De la marque, de sa philosophie, des gens qui la représentent et avec qui, à ce stade, nous adorerions travailler.

Tout d’abord, revenons aux racines de cette belle histoire.

A notre rencontre, ANNEMARIE BÖRLIND est une marque que seuls les initiés du bio connaissent. Son ancrage dans les principes de la nature en fait une marque appréciée par les consommateurs adeptes des magasins bio et pour qui le bien-être de la nature et le leur sont aussi importants.

Tout l’enjeu de la marque venue de la Forêt Noire au moment où nous les rencontrons : que les consommatrices de cosmétiques dits “conventionnels” découvrent aussi la marque, et réalisent qu’efficacité, glamour et naturel sont plus que compatibles pour ANNEMARIE BÖRLIND. Ils sont indissociables. Mais comment passe-t-on d’une marque plébiscitée par la presse naturelle à plus de 150 parutions dans les grands féminins en 2017 ?

Pour arriver aux résultats actuels, cela a demandé beaucoup d’inventivité et encore plus de travail. Plusieurs étapes ont été nécessaires.

Toute l’année 2015 a été consacrée à faire connaître la marque aux leaders d’opinion : journalistes beauté et e-influenceurs. A chaque nouvelle rencontre, nous avions en effet le même retour : “ah non je ne connais pas, c’est quoi ?” . Surtout ne pas se laisser décourager, surtout expliquer toutes les aspérités qui font que cette marque est unique, surtout croire que cela va payer. Et la suite nous donnera heureusement raison.

En 2016, les réactions commençaient à évoluer : on passait de l’ignorance totale de la marque à une envie d’en savoir plus. Différence légère mais qui nous laissait présager que le travail était enclenché. Notre chance : ANNEMARIE BÖRLIND a une largeur de gammes incroyable (soins visage pour tous les types de peaux, soins corps, maquillage, solaire, soins homme, capillaires…), ce qui nous permettait de varier les communications et aussi de répondre à la quasi-totalité des thèmes demandés par les journalistes.

Capture d’écran 2018-02-20 à 11.33.14Le grand tournant a eu lieu en Juin 2016. Nous avons organisé pour le lancement de la gamme des BeautyMasks, un Bal Masqué dans une suite au Pershing Hall. La pièce principale servait de réception pour la présentation de la marque tandis que la chambre avait été réaménagée en salle de soins avec deux esthéticiennes en charge d’appliquer les soins aux journalistes qui s’étaient inscrites. (Oui, on parle au féminin, dans la presse beauté, difficile de donner la majorité à ces messieurs… Sans rancune ! 😉 )

Préparé longtemps en amont, avec un thème précis, pour un lancement de nouveautés avec tests possibles, dans un hôtel de renom très bien situé, les astres étaient alignés pour que l’événement soit un succès. Et ce fut le cas ! (Merci l’astrologie !)

A partir de ce moment, nous avons ressenti une réelle différence : la marque a su investir et cela a été payant. Les relations avec les différents médias se sont fluidifiées, nous avons eu accès à des titres plus importants et les parutions sont devenues plus régulières.

2017 a clairement été l’année de ANNEMARIE BÖRLIND : 174 parutions à notre actif ! Et pas des moindres : Femme ActuelleMarie-FranceElle,… En continuant à prendre la parole régulièrement, en faisant tester les nouveautés, en rencontrant les journalistes à diverses occasions, nous avons su garder le contact. Et nous avons complété cette stratégie en emmenant 5 journalistes au coeur de l’univers Börlind, dans la Forêt Noire.

Au programme de ces 2 jours : la visite de l’entreprise – côté production, la rencontre avec les équipes et le test des soins au spa Börlind, à l’Hôtel Therme de Bad Teinach. Sans oublier un peu de détente : un repas en toute convivialité dans une trattoria célèbre de la région et une promenade en Forêt Noire qui s’est achevée par un repas typique, au soleil, dans un magnifique chalet en bois. Ce voyage de presse a permis de créer un vrai lien entre les journalistes et la marque.

Aujourd’hui, nous travaillons toujours au développement de la notoriété de ANNEMARIE BÖRLIND et c’est toujours le même plaisir de les retrouver, de découvrir leurs nouveautés et de leur proposer nos idées. Chez ANNEMARIE BÖRLIND, l’éthique n’est pas qu’une façade, c’est un mode de vie, une philosophie que l’on retrouve partout : des mails écrits avec bienveillance aux bons moments partagés en toute simplicité, en passant par de petites attentions parfois livrées…

Des relations presse aux relations humaines, il n’y a qu’un pas et nous sommes ravies de l’avoir franchi avec cette belle marque qui nous a fait aimer l’Allemagne !

Pour votre confiance, pour votre gentillesse et pour tout le reste : Danke schön !

giphy-downsized

0

COMME 25 IDÉES DE CADEAUX POUR LA SAINT-VALENTIN (OU PAS)

Entre,
« On n’a pas besoin d’une date précise pour se montrer qu’on s’aime… »
« Allooo, c’est juste une fête commerciale comme les autres, et toi tu vas encore te faire pigeonner ! »
« Super, des cadeaux qui fanent ou bien des petits cœurs partout, merci le symbole, dans un cas, le symbole est loin de l’éternel, dans l’autre, on te prend pour une gamine de huit ans – manquerait plus qu’Hello Kitty débarque ! »
« Non, mais nous, on fait rien de spécial pour la Saint-Valentin, on trouve ça trop cliché » – Mytho, c’est ton copain qui trouve ça trop cliché, toi, tu croises les doigts pour une surprise … Mais, ça reste entre nous !
Ou bien
« Nous, la Saint-Valentin, c’est pas notre truc, à la place on part à Venise ! » – Euh… Comment te dire ?

Il y a aussi ceux qui défendent bec et ongle cet événement, ou encore ceux qui aimeraient mais qui sont soit seuls, soit fauchés, soit les deux … (Mais, pour ceux-là, c’est pas -vraiment- drôle, donc bon…)

Bref, qu’on trouve la Saint-Valentin clichée, commerciale, hypocrite ou bien tout simplement romantique, dans le fond, qu’on le veuille ou non, on aime tous recevoir une attention. Alors que ce soit pour le 14 février, ou un autre jour, on vous a concocté -rien que pour vous, évidemment- une liste de cadeaux à offrir ou à s’offrir. Pour Monsieur et pour Madame.


Les classiques bijoux pour Madame
 notre coeur fait Bam Bam :

1. Des boucles d’oreilles, on a pensé aux Pensées (LOL) d’Elise Tsikis Paris, à partir de 85€ (existe en 3 tailles et 3 coloris).
Comme si on combinait les deux (clichés) : le bijou et les fleurs.

2. Un collier, le fantastique sautoir asymétrique LA VIE de Ludovica Andrina Barababac, à 320€.
Comme un nom inspirant …

LA VIE Collana lunga con perla e cerchio

3. Une bague, la minimaliste bague VOEUX de mifille miraisin à 68€.
Comme un doux message …

bague Saint valentin

4. Un bracelet, celui des créatrices d’APRIL PLEASE, à la fois raffiné et plein de caractère, à 48€ (au lieu de 69€).
Comme pour souligner avec délicatesse sa personnalité…


Un vêtement 
– on ne dirait pas nan ?

5. Un body Flair., le n°8, à 110,50€ (au lieu de 130€).
Comme pour « Oser la Liberté » …

6. La robe Rouje bordeaux, à 170€.
Comme une robe à pois …

Robe Rouje

7. La chemise Claudette Balzac Paris, à 100€.
Comme dans Le Titanic : « Où allons-nous mademoiselle ? – Dans les étoiles ! »

Chemise Claudette Galaxie vert bouteille

8. Le kit nœud pap’ à cœurs / chaussettes confort Walleriana à 40€. Pour elle comme pour lui.
Comme une envie de s’assortir.

Walleriana

9. Le pull noir col roulé MONTAGUT, aux Galeries Lafayette, à 90,30€ (au lieu de 129€).
Comme une élégante caresse.

pull montagut


Les chaussures
– Pour sûr !

10. Les délicates ballerines en tweed Via Gioia, à 230€.
Comme une ballerine.

Ballerines rythmiques Via Gioia

11. Les baskets berry platetormes MARCO TOZZI, à 59,95€, sur Zalando.
Comme une douceur satinée.

12. Les bottines Chelsea pour homme Salamander.
Comme un officier londonien (sexy).

Les sacsça claque !

13. Le sac cartable pour homme, Dr Martens, à 270€ chez Asos.
Comme un homme à responsabilités (ou pas).

Sac Dr Marteens

14. Le sac minimaliste Chérie Topshop à 36€.
Comme son petit nom…

15. Le très tendance sac-ceinture Marie Martens, à 250€.
Comme un sac girly qui donne une envie de vadrouille.

16. Le pack de voyage LOUPP à 150€ (au lieu de 189€). Pour elle comme pour lui.
Comme une envie de week-end à deux.

La lingerie – Oh oui !

17. Le coffret Saint-Val de GirlsinParis, à 50€.
Comme le plus glam des coffrets cadeaux.

18. Le body Lumières dorés de Ysé, à 75€.
Comme une nuit dorée.

body ysé

19. La nuisette Nude LIVY à 125€.
Comme pour une douce nuit.

NUISETTE;${refinementColor}

Ou bien  …

20. Des fleurs de chez Pampa.
Comme un bouquet d’attention.

pampa-saint-valentin-bouquet-fleurs-bd.jpg

21. …ou bien des fleurs en couronne, Les couronnes de Victoire.
Comme une reine…

Couronnes de fleurs

22. Des chocolats Lenôtre.
Comme la passion … du chocolat.

Boîte de bonbons de chocolat ganache - 24 pièces

23. Le tableau Close Noir JUNIQUE, à partir de 29,90€.
Comme elle/il est « junique » au monde.

24. Des entrées pour le festival Lollapalooza Paris.
Comme pour remettre à Juillet la Saint-Valentin…

www.version-prod.fr annonce téléphonique / message téléphonique / téléphone fixe…Crédits : version-prod.fr

25. Juste une pizza en cœur à partager chez AMAZZA.
Comme un moment à deux sans vraiment prendre la Saint-Valentin au sérieux.

pizza amazza

Voilà, sinon vous pouvez aussi juste regarder le foot …

0