COMME UNE SEMAINE SOUS LES TROPIQUES : LA TROPICAL PARTY DU CUB !

Nous ne saurions dire si c’est le soleil exceptionnel de ces derniers jours, le désir de partir une semaine sous les Tropiques pour les ponts de mai ou bien l’envie folle de faire la fête, mais en ce début de semaine, on a comme une grande envie de revenir sur un événement inédit et dont on est particulièrement fières : la Tropical Party.

Ethan Barnowsky GIF

Retour donc sur 5 jours festifs au siège de CUB, 30 rue de Palestro…

Tout est né en 2016, de la volonté de mettre à l’honneur chacune de nos marques auprès des médias, et de pouvoir permettre aux journalistes d’échanger directement auprès des marques pour mieux les découvrir et finalement les aimer. Et, comme nos marques sont à notre image, elles ont beaucoup de choses à raconter, il faut donc leur laisser le temps de se présenter… C’est ainsi qu’est venue l’idée de ne pas faire seulement 1 Journée Portes Ouvertes, mais bel et bien 5 !

Pour assurer la réussite de notre événement, nous communiquons bien en amont : depuis septembre. D’abord, nous teasons les invité.e.s avec une box tropicale à l’image de Evénement et de nos marques. Puis, nous envoyons un “SAVE-THE-DATE” à J -2 mois sous forme de GIF. A J -1 mois, les invitations sont toutes parties, ne reste qu’à relancer, et à proposer des rappels à J -1.

Se tient donc les 20, 21, 22, 23 et 24 février, au sein même des jolis bureaux de l’agence, la tant attendue Tropical Party, avec comme invitées d’honneur, la créatrice de bijoux Elise Tsikis pour la Maison Elise Tsikis, la créatrice de parfums Virginie Roux pour la marque Au Pays de la Fleur d’Oranger, Guylaine Loarer, responsable R&D & formulation cosmétique naturelle de la marque AnneMarie Börlind, et enfin Sylvie Julien, responsable formation, instituts & protocoles de Biogénie. Alors que la semaine commence, nous nous faisons une joie de les accueillir au sein de nos bureaux et de faire partager leurs nouveautés et actualités aux nombreuses journalistes que nous attendons…

Nombreuses, en effet, car toute la semaine, ce sont près de 70 journalistes qui vont venir découvrir ses 4 marques aussi prometteuse qu’ambitieuse. Parmi les supports représentés, on compte FEMME ACTUELLE, ELLE, OHMYMAG.COM, MY LITTLE PARIS, GRAZIA, MARIECLAIRE.FR, GLAMOUR, PRIMA, ou encore MODES & TRAVAUX -et j’en passe !

médias

Pour faire vivre une parenthèse estivale, réchauffer les cœurs et aussi mieux contextualiser et donner un univers à la présentation des produits et nouveautés de l’été 2017, nous avons donc fait le choix d’un thème : Les Tropiques, de quoi attirer celles et ceux qui comme nous fatiguent dès février de l’hiver, et attendent avec une patience impatiente les premiers rayons de soleil, et les soirées sur la plage de Rio -ou de Paris !

Mais qui dit thème, dit scénographie, et là encore, nous nous y sommes prises bien en avance, pour proposer à toutes et tous, une réelle semaine d’exotisme placée sous le signe des tropiques. Nous avons recherché les petits éléments qui attireraient l’œil, les petites touches qui feraient la différence, les petites attentions qui feraient sourire ! Aujourd’hui encore, plane sur nos bureaux un air de Tropiques, avec notre Ara Rouge qui curieux, surveille notre chère rue Palestro par la fenêtre du coworking !

page

Chaque jour, nous sommes donc sous les tropiques pour rencontrer journalistes et e-influenceurs, sur une plage de 8h30 à 18h. Pour les accueillir et répondre à leur curiosité, nous sommes accompagnées d’une des 4 marques par jour, et proposons une conférence ainsi que « La chronique des experts ». Cette chronique permet de donner de nombreuses idées d’articles et d’interviews, mais aussi de bien positionner les marques à l’esprit des médias. Elle est distribuée à chaque participant.e, et les absent.e.s la reçoivent par mail ! La présence d’un.e expert.e représentant chaque marque, est un véritable gage de qualité, et permet d’autant plus d’attirer les journalistes, qui recherchent aussi de vrais contenus au-delà de la simple présentation des produits.

Cette semaine événement a finalement été un véritable succès. En revanche, il va s’en dire que ce fut 5 jours intensifs. Mais, c’est aussi pour vivre ces moments que nous avons choisi de créer notre propre agence, à taille humaine !

Le plus grand avantage à ce genre d’événements, c’est qu’en étant multimarques et grâce à notre localisation -en plein cœur de Paris- nous permettons aux journalistes de venir rencontrer les marques quand bon leur semble, et nous leur faisons gagner du temps.

alice in wonderland disney GIF

Bref, en plein milieu de l’hiver, nous avons offert une semaine de chaleur et d’évasion avec une Tropical Party signée Comme Une Bavarde !

sofinco GIF

COMME UN PETIT SAC POUR S’ALLÉGER L’ESPRIT !

Chaque matin, nous partons avec notre gros sac sur l’épaule.
Chaque midi, en allant manger, nous nous demandons pourquoi notre sac est si gros et si lourd.
Chaque soir, nous rentrons en ayant mal à l’épaule.
Chaque mois (au moins), nous achetons un nouveau sac, et certains (beaucoup même) sont petits.
Et pourtant, chaque jour, nous prenons le plus gros, et tant qu’il y a de la place dedans, nous rajoutons quelque chose, en nous disant « Sait-on jamais peut-être que j’en aurai besoin ! »

READ MORE

COMME UN SHOOTING POUR LUDOVICA ANDRINA

En ce début d'année, à l'agence, nous faisions un constat pour la marque italienne de bijoux, Ludovica Andrina : "Nous manquons de visuels pour raconter une histoire, dessiner un univers..." Nous avons donc proposé à la créatrice de réaliser un shooting à Paris permettant de donner une histoire aux bijoux. C'est ainsi qu'il y a un mois, nous avons donné rendez-vous à Ludovica Andrina, au photographe Samuel Sarfati, à la make-up artist Claire Bernard et à la jeune modèle Leslie Elkaim à la Brasserie Auteuil, pour un shooting tout en simplicité pour sublimer les bijoux Ludovica Andrina et leur donner une profondeur, une histoire, un univers... C'est parti ! Suivez-nous ! On vous laisse découvrir l'envers du décor... DSC00075 DSC00069 DSC00098 DSC00105 DSC00109 DSC00118 DSC00121 DSC00138 DSC00147 DSC00153 DSC00160 DSC00162 DSC00165 DSC00168 DSC00171 DSC00189 DSC00195 DSC00198 DSC00200 DSC00201 DSC00222 DSC00220 DSC00234 DSC00241 DSC00244 DSC00247 DSC00253 DSC00256 DSC00268 DSC00273 DSC00280 DSC00285 DSC00296 DSC00301 DSC00311 DSC00313 DSC00321 DSC00328 DSC00330 DSC00335 DSC00337 DSC00357 DSC00372 DSC00380 DSC00402 DSC00432    

COMME UNE ÉVOLUTION DU MONDE DE LA BEAUTÉ

Ce mardi 6 mars, nous étions invitées par Beauté-Test pour découvrir le palmarès des BTAwards : la récompense décernée uniquement par les votes des membres de la communauté, un prix du public par excellence !

Nous étions déjà très contentes de venir, surtout que le lieu était superbe (à noter pour une prochaine soirée… 😉 ) alors quand nous avons su qu’il y avait une conférence du bureau d’études Nelly Rodi sur les évolutions du monde de la beauté, nous n’avions plus le choix !

 

Retour sur toutes ces découvertes cosmétiques.

 

Depuis quelques années, le monde de la beauté a considérablement évolué : alors que des grands groupes avaient l’habitude de dicter le chemin, aujourd’hui, les consommateurs reprennent la tête du mouvement. Et leur façon de vivre la beauté s’en ressent : ils deviennent les acteurs de leur rituel, ils décident de leur armoire de salle de bains – autant qu’ils décident de leur look et de leur dressing.

Au sein des directions marketing, on doit donc prendre en compte ce changement de direction : quand, auparavant, on proposait des soins au consommateur en lui expliquant ce qui était le mieux pour sa peau, aujourd’hui, on écoute ses envies, on s’adapte à ses desiderata et on entre dans son rang.

Les réseaux sociaux et cette facilité de communiquer – qui rend toutes les relations horizontales – propre aux Générations Y & Z ont aussi permis ce mouvement. Il est tellement facile désormais de dialoguer avec une marque que la “hiérarchie” ou tout du moins, la distance, les coulisses, n’existent plus.

L’implication marketing la plus forte : on ne veut plus de promesses, on veut des preuves !

Les maîtres-mots : légitimité – sincérité – proximité.

Ces tendances de fond ont fait naître 2 grandes tendances parmi les marques de cosmétiques.

  • Les marques indépendantes ou “indie brands : hors des carcans des grands groupes, certains osent plus créer, se permettent plus d’audace et prennent le parti de se spécialiser sur un segment particulier, de développer une expertise bien particulière.
  • Les marques “accessibles” voire “low-cost” : cette tendance touche surtout le maquillage et offrent aux beautistas la possibilité de tester sans s’engager. Quand on voit partout la tendance du rouge à lèvres bleu, il est plus facile de passer le cap avec un petit prix (surtout pour se rendre compte que c’est toujours plus facile à assumer quand on s’appelle Rihanna…).

Cette prise de conscience par le consommateur de beauté a fait naître de nouvelles attentes :

1 / Nouvelle Écoute.

Le mouvement est d’une telle force, le renversement des “pouvoirs” est tel que les marques n’ont d’autre choix que d’être en empathie avec leur clientèle (à condition que ce soit sincère évidemment) et de prouver leurs résultats.

Cela passe par plusieurs aspects :

  • Les marques sont incarnées par leurs fondateurs, leurs directeurs artistiques : on humanise le concept et on se rend accessible (Dany Sanz pour Make Up For Ever)
  • Le retail change de forme : on sort des rayons habituels et on crée des appartements, pour que le client se sente “comme à la maison” (Romain Colors)
  • Le sur-mesure : après la phase de la personnalisation, on propose aujourd’hui des soins uniques, qui prennent en compte tous les paramètres du client (Biogénie et son rituel de soins Interface)

On part du besoin pour aller vers le produit.

2 / Singularité.

La forme unique de beauté a disparu, les beautés sont plurielles et elles sont toutes célébrées. On le voit très clairement avec les #bodypositivity, #acnepositivity… On sort des stéréotypes de la fille à qui on cherche toutes à ressembler 2 mois avant le maillot de bain et on assume le mieux possible ce qui fait notre différence, notre force. (Si, si, allez-y, on ne juge pas ! Ou alors, ce n’est que par jalousie, mais ça c’est autre chose… 🙂 )

On supprime les tabous pour que la beauté englobe toute notre salle de bain (Merci Plim de nous permettre d’assortir nos serviettes hygiéniques à nos dessous !) et la salle de bain de tout le monde (Boucles d’Ebène aide les cheveux frisés, crépus, métissés, bouclés à trouver le soin qui leur convient vraiment).

Votre marque, toujours à condition que ce soit légitime et sincère, peut s’engager dans des luttes sociales, environnementales ou même politiques. Les générations Y & Z ont toujours vécu dans ce monde en crise(s), elles trouvent donc normal de transposer leurs engagements et leurs valeurs dans leur consommation, et ce jusque devant le miroir de la salle de bains.

3 / Apprentissage.

Votre marque est unique, vous avez un savoir-faire, un savoir-être, une légitimité : partagez-la ! Plus on donne, plus on reçoit. Et si ce mantra digne d’un gâteau chinois vous fait doucement sourire, pensez à L’Oréal Paris (rien que ça !) qui a créé une école pour devenir Youtubeuse beauté

Les façons de donner sont multiples : amusez-vous !

Newsletters, éditos, vidéos savoir-faire, tutos, applications,… tout est bon pour diffuser son savoir. Attention, on ne vous demande pas de donner les formules de vos soins et d’en divulguer tous les secrets de fabrication, juste d’en montrer assez pour prouver votre bonne foi. C’est le moment d’étaler sa science !

4 / Honnêteté.

C’est le mot-phare. La transparence est partout et cela doit aussi s’adapter aux cosmétiques. Les formules sont courtes, traçables, les ingrédients sont valorisés, les packagings adoptent un style épuré.

On opte aussi pour le naturel, l’ami de la peau et de la planète (qui a dit “du petit-déjeuner ???) et le marketing “ancienne génération” (aka on mise tout sur la marque) disparaît au profit du marketing centré sur le consommateur. Un exemple : la marque Luxury Lipsticks, fondée par une entreprise spécialisée en fabrication à façon qui a voulu proposer ses produits au prix juste, sans les marges que pouvaient appliquer ses clients.

5 / Holistique.

On avait tendance à considérer la beauté comme un monde superficiel alors que depuis des millénaires, elle permet à des femmes et des hommes de se sentir plus confiants, mieux dans leur peau, parés à affronter le monde extérieur. Aujourd’hui, on a de plus en plus tendance à comprendre la beauté dans son ensemble et cela passe aussi par le bien-être. En s’accordant des moments à soi, en s’occupant de son corps, en se faisant plaisir, on a tendance à sourire plus naturellement et c’est le meilleur soin qui existe.

La santé, l’alimentation, le sport, l’épanouissement sont des valeurs qui peuvent se retrouver dans une marque qui miserait sur le style de vie. Et pourquoi pas créer des soins en adéquation avec ces moments ? C’est l’exemple de l’ »active beauty« .

Les marques de beauté ont toujours dû s’adapter au consommateur, elles ont toujours été pensées pour lui plaire. La nouveauté : c’est le consommateur qui est à l’origine de la création et plus l’inverse. On lui plait en répondant à ses attentes, pas en en créant de nouvelles. Et, ses attentes, venues du monde extérieur, prennent de plus en plus de place dans le rituel de beauté.

Ces nouvelles approches, nous, RP, devons aussi les prendre en compte dans la façon dont nous diffusons les messages de vos marques. C’est notre rôle de vous prévenir quand un message est revendicateur à mauvais escient, c’est à nous de vous avertir quand un aspect positif de votre marque n’est pas assez mis en avant.

 

Si on ne devait retenir qu’une leçon : écoutez vos clients, ils ont des choses à dire !

COMME UN 8 MARS : UNE ODE À LA FÉMINITÉ, UN MERCI !

8 Mars, journée de la femme.

Chaque année depuis 1977, elle revient avec son lot de fervents défenseurs, de celles et ceux qui disent qu’une journée par an, ça ne suffit pas, et de celles et ceux qui s’en fichent. Malgré tout, cette année, elle a une tonalité un peu différente. #Metoo et l’affaire Weinstein ont teinté cette journée d’une envie de prendre la parole, de s’exprimer haut et fort. Comme on aime bien parler (ah bon ???), on avait envie nous aussi de coucher quelques mots sur cette journée, en ne voyant que le verre à moitié plein. 2018, année de la bienveillance.

En cette journée d’ode à la féminité, on voulait remercier toutes celles qui nous montrent le chemin, celles qui nous inspirent, celles qui nous motivent, celles qui nous aident… Vous êtes nos modèles, nos mentors, nos mamans, nos soeurs, nos meilleures amies, nos clientes, nos profs de sport… Vous êtes les actrices qui osent se rebeller, les écrivaines qui nous emmènent dans leurs univers en seulement quelques lignes, les journalistes d’investigation qui savent où fouiller pour trouver les informations qui vont amorcer des changements de la société, les femmes politiques qui osent s’imposer…

Vous êtes dans nos livres d’histoire, dans nos répertoires téléphoniques (ou listes de contacts, pour les plus modernes), dans nos journaux, dans nos sacs à main (en livre de poche ou en photo), dans nos fils d’actu… Vous êtes intelligentes, vous êtes drôles (parfois, à votre façon), vous êtes inspirantes, vous êtes (souvent trop) modestes, vous êtes simples, vous êtes fortes, vous êtes belles…

MERCI à vous toutes de nous montrer qu’être une superwoman c’est possible mais pas obligatoire, MERCI à chacune d’entre vous de nous aider à assumer nos défauts mais aussi de mettre la lumière sur nos qualités, MERCI à toi, toi et toi aussi dans le fond, de nous faire comprendre que la solidarité féminine, oui, ça peut exister et qu’on est pas obligée de toutes se critiquer.

Note de service : Attention le paragraphe qui suit ne s’adresse qu’aux mecs bien, aux garçons gentils – ceux qui ont gardé leur cédille – et aux hommes intelligents. Les autres, on vous fait confiance, vous n’êtes certainement de toutes façons pas allés aussi loin dans la lecture de cet article…

Et parce qu’on pense qu’être féministe, c’est vouloir l’égalité de traitement pour tous et pas prôner la domination par les femmes, on souhaitait profiter de ce jour dédié aux femmes pour adresser un petit mot aux hommes. On sait que ces derniers temps n’ont pas été de tout repos pour vous, que beaucoup se sont remis en question, que vous êtes nombreux à ne pas comprendre comment les mecs qu’on a mis sous les feux de la rampe (oui tu as raison, Harvey, rampe maintenant…) peuvent agir de telle façon… Alors, à notre manière, on voulait aussi vous remercier.

Vous, Messieurs, qui nous soutenez dans nos actions, nos efforts, nos entreprises, vous qui nous faites nous sentir fortes quand vous nous regardez avec des yeux admiratifs, vous qui préférez nous écouter plutôt que nous couper la parole, vous qui nous avez transmis vos valeurs et votre force qu’on soit homme, femme ou autre, vous qui êtes là tout simplement : MERCI à vous aussi !

PS : ce post n’est pas sponsorisé par les Bisounours !

Résultat de recherche d'images pour "bisounours"

COMME CELUI QUI EST NÉ LE 29 FÉVRIER …

On a tous déjà eu cette hantise (un peu bête en soit) que TOUT LE MONDE OUBLIE notre anniversaire, l’occulte totalement. Et pourtant, même s’il y a des oublis, on a chaque année une ribambelle d’appels et de messages de Bon anniversaire, avec « X bisous pour tes X ans » – ORIGINALITÉ !
Bref, même si, chaque année la veille de notre anniversaire, on a un peu peur, au moins le lendemain, c’est le jour de notre anniversaire et ça personne ne pourra nous l’enlever, sauf si …

… Si on est né le 29 février !

READ MORE