journée mondiale environnement

POURQUOI UNE JOURNÉE MONDIALE DE L’ENVIRONNEMENT ?

La semaine dernière, avait lieu la Journée Mondiale de l’Environnement. Et en tant qu’agence engagée et bavarde, on ne pouvait pas s’empêcher d’en parler ici. Pourquoi une telle journée est-elle nécessaire ? Comment faire pour agir à son échelle ? En quoi une agence de communication a-t-elle son mot à dire là dessus ?

Pourquoi une journée pour l’environnement ?

 

Aujourd’hui, alors que l’alerte est plus que lancée, que Greta Thundberg et ses amis lycéens nous montrent l’exemple, on en arrive encore à des articles qui font froid dans le dos. La production plastique en hausse en 2018. Une baleine meurt le ventre rempli de plastiques. Et tant d’autres… Donc comment se fait-il qu’en 2019, on continue de voir ce genre de choses ?

On ne va pas débattre ici politique ou économie. Or, si nous avions la solution, 1/ ça se saurait et 2/ on n’aurait un autre genre d’agence, mais l’environnement est une cause qui nous tient à cœur. Et c’est peut-être pour cette raison que parfois, dans notre tête de bisounours, nous imaginons qu’il n’est plus nécessaire d’organiser une journée spéciale. Or, il suffit de sortir dans la rue et voir le nombre de mégots ou aller en forêt et trouver des bouteilles en plastique pour voir que la conscience écologique n’est pas réveillée chez tout le monde…

Une journée mondiale de l’environnement ça n’est sûrement pas assez. Mais c’est déjà l’occasion de prendre conscience de l’impact de l’activité humaine sur le reste de la planète. Et surtout de se rendre compte qu’il est encore temps de trouver des solutions. Qu’il existe des alternatives, des initiatives qui vont dans le bon sens. Et c’est là que CUB intervient.

 

CUB, une agence engagée dans la protection de l’environnement.

 

Donc, comment est-on une agence engagée ? Déjà par convictions personnelles. Dans la vie des deux fondatrices, on trouve des poubelles de recyclage, des composteurs, de la réutilisation, de moins en moins de produits à usage unique… Et à l’agence ? Fournisseur d’énergie verte, coursiers à vélo, poubelles de recyclage évidemment, pas d’impression, réutilisation en brouillons… Tout ce qui nous paraît normal, finalement.

Néanmoins, notre engagement se traduit surtout par les marques avec qui nous avons la chance de travailler. Oui, nous faisons de la communication, domaine qui peut paraître incompatible avec la protection de l’environnement. Mais nous choisissons de mettre la lumière sur des marques que nous avons sélectionnées pour leur engagement. Des marques aux histoires profondément ancrées dans le respect de ces mêmes valeurs.

Prenons le Groupe Börlind : l’écologie fait partie de leur ADN depuis la création en 1959 ! Le siège tire ses ressources énergétiques de la géothermie, les commerciaux roulent en véhicules hybrides. Elle compense son empreinte carbone de l’entreprise avec une fondation au Kenya (ce n’est qu’une partie de leurs engagements).

Dernièrement, nous avons eu la chance de commencer à travailler avec Les Laboratoires de Biarritz, eux aussi, vraiment impliqués dans la protection de l’environnement. Par exemple, ils formulent leurs crèmes solaires pour protéger (du soleil évidemment) les océans de la pollution qu’engendrent notamment les crèmes solaires « traditionnelles », celle-là même qui abime les coraux et les fonds marins…

 

L’engagement, valeur fondamentale. 

 

Et ce ne sont que deux exemples très frappants mais toutes les marques avec lesquelles on travaille ont des valeurs fortes, derrière le produit lui-même. Et c’est en ça qu’une agence de communication s’engage. En mettant sous le feu des projecteurs ces entreprises qui ont plus à dire que « j’ai un joli produit. » En fait, notre travail, consiste à faire en sorte que ces entreprises qui peuvent avoir un impact au moins neutre si ce n’est positif, existent dans les médias et donc la conscience collective. Qu’on parle d’elles, de leurs engagements, qu’on montre que environnement et cosmétiques ne sont pas incompatibles, qu’il suffit de mieux les choisir… Et qu’il y a des solutions. Ne soyons pas défaitistes ! (Oui, encore les bisounours…)

Alors, oui, on aime la cosmétique et on continuera à parler formules, crèmes, SPF et autres fragrances. Mais ce qu’on aime surtout c’est que ces produits qui nous rendent beaux ne rendent pas la planète moche… (Drop the mic !)